ACCUEIL  |  SYNOPSIS  |  UN CASTING PRESTIGIEUX  |  ETHNOMUSICOLOGIE  |  LA PRODUCTION  |  VIDÉOS  |  CONTACT

ETHNOMUSICOLOGIE

Les Modules scientifiques seront réalisés par Romain Philippe Pomédio et Didier Lockwood

Romain Philippe POMEDIO est docteur en sciences de l'information et de la communication, "Images et cognition, maître de conférences à l'université Paris 8, fondateur du Centre Koschise (centre d'études de la communication des autistes) avec Howard BUTEN, auteur-réalisateur de films ethnologiques pour le CNRS, président fondateur de Cinaps TV, télévision scientifique et culturelle TNT Ile-de-France


Nous avons commencé les tournages dans trois régions : au Burkina Faso, au Maroc et au Brésil. L'objectif des documentaires est de filmer sur le mode le plus authentique et spontané, les rencontres musicales et verbales entre Didier LOCKWOOD et des musiciens violonistes ou cordes frottées.

Définition de la notion "Cordes Frottées".

Pour tenter de percer le mystère des « cordes frottées », les films documentaires iront à la rencontre de violonistes aux pratiques sociales et spirituelles (les musiciens des rues, de villages, ou d’institutions) qui véhiculent à travers la pratique de leurs Instruments, l’expression de traditions et croyances.

Un exemple : les violonistes de l’empereur des Mosse, Mogho NAABA, au Burkina Faso.
Les documentaires s'ouvrent sur les violonistes les plus divers.

Les études en ethnologie et musicologie ouvrent des champs d'investigation extrêmement riches. Nous envisageons une réflexion sur différents aspects.
Premier aspect, la technique instrumentale :
- les positions,
- le rythme,
- les harmonies
- les mélodies (les quarts de tons).

Deuxième aspect, culturel et spirituel dans son sens le plus large :
- cérémonies,
- croyances,
- thérapies,
- chamanisme.

Si nous conservons uniquement l'instrument violon, nous sommes confrontés à une acculturation qu'implique la pratique de l'instrument par le musicien.
L'utilisation de l'instrument induit une rencontre avec la culture occidentale propre au violon.
Par exemple, les musiciens de traditions musicales arabo-andalouses positionnent sur une jambe l’instrument et l'écriture mélodique introduit des quarts de ton. Il semble important d'ouvrir notre travail en direction des musiciens utilisant des violons primitifs dont le principe est cordes frottées par exemple les Mossi, ethnies du Burkina Faso.

Notes des réalisateurs

Nous tenons à orienter le tournage du documentaire dans son sens le plus pur. Les rencontres sont essentiellement spontanées, le plan de tournage est mis en forme parfois en temps réel.
Nous voulons dans la démarche cinématographique, conserver un maximum d'authenticité. L'aspect documentaire doit primer dans ce qu’il a de plus essentiel. Le documentaire découvre en temps réel, l'action. Le réalisateur peut préalablement imaginer des placements de caméras, mais au service de l'action.
Didier LOCKWOOD a une capacité d'adaptation extraordinaire ainsi qu’une force d'écoute et d'improvisation musicale quand il croise des musiciens d'une variété culturelle ou ethnologique. La puissance de l'empathie qu'il met en scène dans ses rencontres est le moteur du film.
Romain Philippe POMEDIO détient une expérience de terrain et favorise les conditions relationnelles optimisées entre les protagonistes du film.
Nous limitons au maximum les rencontres préalables entre Didier LOCKWOOD et les musiciens, afin que la caméra puisse capturer les rencontres les plus authentiques possibles.

Objectif

La musique a très certainement une essence universelle qui n'implique pas, pour sa réceptivité, un apprentissage de codes sémiologiques ou syntaxiques. L'identification et l'émotion du symbolique est d'une grande plasticité selon les cultures. Cependant notre écoute en assimilera toujours une essence. Un des aspects le plus troublant depuis le début du tournage se trouve être la simplicité de communication interculturelle dans les échanges entre les instrumentistes.
Les musiciens n’ont en effet pas d’autre référence que celle de leur pratique ethnique endémique.
L'écoute et la production musicale procure un réel plaisir pour tous les protagonistes.


Tous les Violons du Monde © 2015